Accueil du site Archives
 

(GIF) (GIF) Hommage à Mr Bernard MOTTEZ

Article publié le mardi 10 mars 2009.


(GIF) (GIF) « Bernard MOTTEZ fut, dans les années 70, le premier entendant qui ouvrit ses yeux pour écouter les sourds après un siècle d’oubli. Daniel ABBOU, en tant qu’ami intime de Bernard MOTTEZ, est le fil rouge du film. Il nous guide pour mieux faire connaître l’oeuvre de MOTTEZ.

(GIF) Continue t’elle d’influencer et de porter les revendications des sourds concernant la Langue des Signes et leur place dans la société ?

Daniel ABBOU a rencontré Bernard MOTTEZ en 1975, ils étaient voisins. Le hasard les a réunis et une relation amicale s’est peu à peu installée entre les 2 hommes.

Aujourd’hui Daniel, en compagnie d’Andréa BENVENUTO, philosophe qui a recueilli les textes de MOTTEZ en un ouvrage, se retrouvent dans la maison de GOUY, près de ROUEN, où MOTTEZ vécu avec sa femme Dora et sa fille Marisol.

En retournant sur les traces du sociologue disparu, Daniel et Andréa découvrent avec émotions les nombreuses archives filmées et écrites et évoquent son parcours dans la communauté sourde ainsi que les concepts fondateurs de la pensée de Bernard MOTTEZ ;

Au cours de la journée de commémoration qui s’est déroulée à l’institut Saint- Jacques (institut des sourds de Paris), les témoignages des sourds présents nous parlent de l’importance de l’arrivée de MOTTEZ dans la communauté sourde française des années 70.

Christian DECK, Rachid MIMOUN, Annette LEVEN, Maurice DUHAYER...tous nous racontent la prise de conscience capitale qui suivit le retour du voyage à l’université des sourds GALLAUDET qu’organisa pour eux Bernard MOTTEZ EN 1979. Cette initiative a permis la crise de conscience des sourds de leur condition dans leur propre pays et l’importance de leur langue fut fondateur d’un mouvement appelé le REVEIL SOURD.

Michel LAMOTHE, qui rencontra Bernard MOTTEZ au cours de ce voyage, témoigne de l’importance des écrits su sociologue. Christian CUXAC ET Brigitte GARCIA, linguistes, évoquent la modernité de la pensée de MOTTEZ et l’émancipation qui en découla.

Il fit également venir Harry MARKOWICZ, un professeur américain de l’université GALLAUDET à Washington pour travailler avec lui. Ensemble, ils fondèrent et éditèrent la revue mensueil COUP D’OEIL, qui représente toujours la mémoire du mouvement du REVEIL SOURD.

Aujourd’hui, la relève militante peine à retrouver un souffle et si elle continue à puiser dans les travaux de MOTTEZ, l’inspiration pour continuer à se battre sur le front de la reconnaissance de la langue et de la culture sourde, elle pose la question vitale fr la transmission de ce patrimoine aux plus jeunes

Cet article a été repris sur le site de l’Oeil et la Main sur lequel des thèmes traités apporte une connaissance encore plus approfondie sur la vie des sourds. Ne pas hésiter à aller le consulter régulièrement :

http://www.france5.fr/oeil-et-la-main ou bien regarder les programmes télévisés sur la 5 Ne pas hésiter à aller le consulter régulièrement



Forum de l'article